Réponse aux questions des délégués du personnel 23 avril 2015

Quels sont les critères de recrutement d’un gestionnaire sinistre :
La gestion de sinistre est-elle uniquement accessible aux personnes confirmées ?
Est-il réellement nécessaire de passer par la gestion de contrats pour intégrer la gestion de sinistre ?
Une expérience en gestion de contrat sur un autre risque n’est-elle pas qualifiante ?
Lors d’un entretien RH, on échange sur un parcours, un projet qu’il convient ensuite de mettre en perspective par rapport à une offre de poste concrète et un contexte donné. Il ne s’agit pas d’un entretien de recrutement avec évaluation des compétences.
La nouvelle loi et notre accord sur la formation vont nous amener à être plus précis.
Pour les cas individuel, le collaborateur concerné peut contacter le délégué RH pour mieux comprendre les motifs du refus.
A cet égard, nous vous confirmons que le tableau de répartition des portefeuilles du Pôle carrière est accessible aux collaborateurs pour connaître le nom de leur délégué RH.

Est-il normal que des salariées ne puissent assister à des formations « professionnelles » (prévues depuis plus ou moins long terme) au motif qu’elles quittent la SMA dans quelques mois ?
Il s’agit de cas individuels pour lesquels nous avons besoin de connaître la formation et la situation de la personne concernée.

Le périmètre « urgence médicale » de l’infirmière du siège est-il identique à son périmètre « visites médicales » (le siège, Zola II, Lourmel, Moncassin, Mercure et Pitard) ?
Non.

Sur les sites « intra-muros » (hors le siège), en cas d’absence et/ou d’indisponibilité de l’infirmière, qui prend le relais ? Les secouristes ? La hiérarchie ?
Les deux. Il faut rappeler les consignes et mettre en place avec les moyens généraux un bouton d’urgence.

Concernant les secouristes :
Combien sont-ils par étage ou site ?
Quel que soit le nombre de salarié dans l’établissement, il est recommandé d’avoir au minimum 2 personnes par étage (il est toléré 1 SST pour les BD dont le nombre de salarié est inférieur à 10). Le nombre optimal de personnes formées est de 10% des salariés de l’établissement. Chaque panneau d’affichage doit comporter une liste avec le nom et prénom, l’étage, le bureau et le numéro de poste de chaque SST.
Sont-ils bien identifiables et formés ?
En principe, ils sont identifiables par un autocollant sur la porte de leur bureau.
Les formations sont de deux types : La formation initiale (deux sessions par an d’une durée de deux jours) et la formation « recyclage » pour ceux qui ont déjà suivi la formation initiale (une session par an d’une journée). A défaut, le secouriste est obligé de repasser la formation initiale. C’est Muriel PILAUD qui suit les formations et les recyclages pour les collaborateurs d’IDF.
La présence d’un secouriste est-elle obligatoire pendant les plages mobiles ? Dans la négative, quelle est la procédure ?
Non. Chaque collaborateur se doit d’appeler les pompiers ou le SAMU en cas d’urgence comme tout citoyen et de prévenir l’employeur.
On est en train de formaliser ces procédures (qui et quoi faire en cas de malaise ou d’accident)
Compte-tenu de ce qui précède, la SMA est-elle en conformité avec la législation en vigueur ?
Oui
Si ce n’est déjà le cas, ces procédures peuvent-elles être actées officiellement par la RH ?
Il faut formaliser ces procédures.